Geoffrey Douglas Maitland, physiothérapeute australien et cofondateur de l’IFOMPT (International Federation of Orthopaedic Manipulative Physical Therapists), développa dans les années 50 ce concept spécial de traitement. Le concept Maitland appartient aux courants les plus importants et les plus significatifs de la thérapie manuelle.

Nous parlons sciemment d’un concept Maitland et non de techniques Maitland, car sa force réside avant tout dans son modèle  de pensée et son processus de prise de décision clinique, qui sont à la base des étapes de l’examen et du traitement.

La thérapie manuelle est importante dans un grand éventail de domaines spécialisés tels que l’orthopédie conservatoire, l’orthopédie post-opératoire, la thérapie du sport et la rhumatologie. De nos jours, la thérapie manuelle ne s’occupe plus exclusivement des composantes articulaires du mouvement, mais comprend également l’évaluation et le traitement des fonctions et de la mécanosensiblité ou de la mobilité (neurodynamisme) du système nerveux ainsi que des fonctions du système musculaire.